top of page

Signes, symptômes et

critères de diagnostic

Déformations

Les personnes peuvent ne pas se rendre compte qu'elles subissent des déformations visuelles. Elles peuvent entraîner une perte de clarté et une irritation visuelle générale.

AVERTISSEMENT : Les images suivantes peuvent provoquer une gêne et déclencher des réactions chez certaines personnes.

Man with headache in bright room with electronics

Avant de lire l'ensemble du contenu de cette page, il est essentiel de comprendre la différence entre les signes, les symptômes et les critères de diagnostic.

Les signes sont des choses que l'on peut observer chez un étudiant, un client, un patient ou un membre de la famille. Ils sont objectifs et constituent une preuve possible que la personne observée peut souffrir du stress visuel. Les symptômes, quant à eux, sont apparents pour le patient lui-même et sont donc subjectifs lorsqu'il s'agit d'indiquer la présence de l'affection.  

  

D'autre part, les critères de diagnostic, validés par des recherches et des études, sont un ensemble de signes, de symptômes et de tests utilisés par les cliniques pour diagnostiquer les patients souffrant de stress visuel et les aider par la suite.

Le matériel ci-dessous décrit ces signes, symptômes et les critères de diagnostic du stress visuel !

Signes

Lors de l'examen des signes du stress visuel, l'observation fait partie intégrante du diagnostic. En effet, les individus peuvent ne pas se rendre compte qu'ils font certaines choses, croyant que l'inconfort ou les distorsions qu'ils ressentent sont normales et communes à tout le monde.

tracking text with finger when reading book

Les signes courants

  • Porter des chapeaux à large bord ou des lunettes de soleil à l’intérieur;  

  • Éteindre ou baisser la lumière à l’intérieur et laisser les stores fermés;  

  • Lire, étudier ou travailler dans la pénombre;  

  • Diminuer la luminosité des écrans d’ordinateur et éviter de travailler à l’écran pour de longues périodes;  

  • Avoir de la difficulté à lire sans suivre le texte du doigt;  

  • Avoir de la difficulté à écrire clairement avec le bon espacement;  

  • Manquer des mots ou des lignes en lisant à voix haute;  

  • Sembler inconfortable en lisant et en faisant des devoirs : plisser les yeux, frotter les yeux, pencher la tête en lisant, changer constamment de position ou secouer la tête comme pour s’éclaircir les idées;  

  • Être facilement distrait par les plus petites choses;  

  • Être frustré et agité en lisant ou en faisant des devoirs; 

  • Avoir des troubles de la vision malgré une ordonnance ajustée de verres;  

  • Avoir des difficultés à tolérer les couches de protection contre les rayons ultraviolets et la lumière bleue et les les revêtements antireflets sur les lunettes (ce sont des filtres). 

Remarque : bien que ces signes puissent être ceux du stress visuel, il est essentiel de se renseigner sur les autres causes possibles.

Dans le livre Vision and Reading Difficulties, le Dr Wilkins, le Dr Evans et le Dr Allen avertissent les gens de ne pas supposer qu'il s'agit du stress visuel parce qu'il y a de nombreux facteurs à prendre en compte. Les signes peuvent également indiquer une erreur de réfraction non diagnostiquée ou même des problèmes de vision binoculaire. Il peut également s'agir d'une combinaison des deux avec le stress visuel ; dans ce cas, les deux doivent être corrigés.

Quelle que soit la cause apparente du problème, toute personne ayant des difficultés à lire devrait faire l'objet d'un examen complet de la vue par un professionnel de la vue spécialisé en vision et en apprentissage. Cette évaluation peut se faire en même temps qu'une évaluation du stress visuel, car le stress visuel peut toujours être présent même après une correction de la vue.

signs

Symptômes

De nombreux symptômes, qui sont apparents pour le patient lui-même, sont liés. Si les distorsions perceptuelles sont ressenties dans des motifs (par exemple, un tapis à motifs très contrastés), les choses peuvent sembler déformées ou en mouvement, ce qui entraîne des nausées et des vertiges. Si le scintillement est perçu sur des surfaces lisses, il sera probablement difficile de se concentrer dans un bureau ou une salle de classe comportant des surfaces laminées et brillantes, telles que des bureaux et des tableaux blancs.

Les principaux symptômes du stress visuel comprennent des désagréments physiques tels que

  • maux de tête;   

  • sensation de chaleur à l’arrière du crâne;  

  • douleur et fatigue oculaires; 

  • fatigue visuelle; 

  • fatigue cognitive; 

  • nausée causée par le mouvement;  et

  • inconfort. 

woman with headache

Il s'agit également de problèmes de perceptifs visuels, tels que

  • perception de luminosité excessive ;  

  • surcharge sensorielle visuelle;

  • illusions de formes, de mouvement et de couleurs;

  • vision floue ou double;

  • difficultés de lecture et de suivi;

  • difficultés de perception de la profondeur; et 

  • anxiété.  

Critères de diagnostic

L'outil d'évaluation du stress visuel et de la colorimétrie (VSCAT) est un logiciel en tant que service (SaaS) utilisé pour soutenir le processus global d'évaluation du stress visuel des individus. Cet outil est conçu pour être utilisé par le grand public, avec quelques éléments plus avancés pour les professionnels des soins oculaires, de la santé et de l'éducation qui travaillent avec des personnes souffrant de troubles neurologiques, neurodéveloppementaux et neuropsychiatriques dans lesquels le système visuel est compromis.

En 2016, le Journal of Optometry a publié les "Practical Diagnostic Guidelines for Visual Stress" (Lignes directrices pratiques pour le diagnostic du stress visuel), qui identifient la plupart des critères actuellement utilisés pour diagnostiquer le stress visuel. Ces lignes directrices ont été élaborées dans le cadre d'une étude Delphi portant principalement sur les difficultés de lecture. Les indicateurs suivants ont été identifiés comme critères de diagnostic du stress visuel.

  • Sensibilité aux motifs entraînant un score anormalement élevé au test d'éblouissement.  

  • Déformations perceptives telles que les illusions et les mouvements dans le texte.

  • Sensibilité à la lumière, à l'éblouissement et au scintillement. 

  • Utilisation volontaire d'un filtre superposé ou d'autres types de filtres pendant une période prolongée, y compris l'évitement de la lecture sans le filtre.  

  • Amélioration des performances de 15 % ou plus avec le filtre lors du test de lecture de Wilkins. 

  • Antécédents familiaux de migraine, d'épilepsie, de difficultés d'apprentissage et de stress visuel.

 

Depuis, d'autres critères ont été ajoutés pour tenir compte de la sensibilité à la lumière et d'autres difficultés, sur la base de travaux cliniques, tels que le processus de présélection du stress visuel d'Opticalm. Ces critères de diagnostic, énumérés ci-dessous, sont utilisés par Opticalm et son réseau de prestataires pour identifier les personnes susceptibles de souffrir de stress visuel et qui pourraient bénéficier de verres teintés de précision sur mesure et d'autres outils et technologies d'assistance. Les critères peuvent être regroupés en trois domaines distincts :

  1. Diagnostics

  2. Difficultés 

  3. Sensibilités

 

Il est également essentiel pour les personnes souffrant ou pensant souffrir de stress visuel de prendre en compte les antécédents médicaux familiaux lorsqu'elles examinent la liste des critères de diagnostic. Même si vous n'avez pas conscience de souffrir d'une maladie spécifique, des troubles héréditaires peuvent éventuellement apparaître ou contribuer aux symptômes du stress visuel. 

women taking down notes

1) Diagnostics - Diagnostics des troubles neurologiques et visuels

Les conditions neurologiques et les troubles visuels sont souvent associés au stress visuel, car ils peuvent entraîner une hyperactivation neurologique (hyperactivation du cortex visuel), susceptible de compromettre le système visuel. La liste de ces affections neurologiques figure ci-dessous.


Pour plus d'informations sur les maladies et troubles connexes, la recherche et l'utilisation de filtres de précision, cliquez ici !

1.1. Troubles du développement neurologique

Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH)  

Trouble du spectre autistique (TSA) 

Troubles du traitement sensoriel 

Difficultés d'apprentissage spécifiques (y compris la dyslexie) 

Syndrome de la Tourette

 

1.2. Maladies et traumatismes neurologiques 

Lésions cérébrales acquises (LCA) 

Maladie de Lyme 

Sclérose en plaques (SEP) 

Infection virale - Syndrome post-COVID 

Syndrome post-commotionnel (SPC) 

Accident vasculaire cérébral (AVC) 

Trouble associé au fouet cervical avec troubles neurologiques. 

 

1.3. Troubles neuropsychiatriques  

Trouble anxieux généralisé 

Trouble dépressif majeur 

Trouble de stress post-traumatique (TSPT) 

 

1.4. Diagnostics et troubles de la vision  

Insuffisance de convergence 

Troubles de l'accommodation 

Vision double 

Photophobie - gêne visuelle 

Syndrome visuel post-traumatique 

Déformations et troubles visuels 

Hallucinations visuelles 

Sensibilités visuelles (contraste/éblouissement) 

Neige visuelle - autres troubles visuels 

Stress visuel - troubles du cortex visuel 

 

 

1.5. Troubles neurologiques 

Fatigue chronique/encéphalomyélite myalgique 

Syndrome de la céphalée en grappe chronique 

Céphalées chroniques post-traumatiques 

Maux de tête migraineux 

Vertiges posturaux-perceptifs persistants PPPD 

Épilepsie photosensible 

Troubles vestibulaires

2) Difficultés

Sept catégories de difficultés couramment signalées par les personnes souffrant de stress visuel peuvent également être observées par les parents, les enseignants ou les prestataires de soins de santé comme des défis à l'apprentissage, au travail ou à la réadaptation.

Il s'agit généralement des premiers signes indiquant qu'une personne peut souffrir de stress visuel.

Fonctionnelles, les choses qui sont difficiles à faire ; physiques, la gêne ressentie en les faisant ; et comportementales, les choses que l'on fait pour gérer les deux premières difficultés.

Difficultés physiques  

Maux de tête et douleurs crâniennes 

Douleurs oculaires 

Douleurs au niveau du cou 

Douleur due à la lumière 

Nausées 

Fatigue cognitive 

Fatigue physique 

Hypersensibilité au son

 

Difficultés fonctionnelles   

Faire ses courses dans des environnements lumineux et actifs 

Travailler dans des environnements ouverts et animés 

Travailler sur des ordinateurs et d'autres écrans 

La lecture 

Repérage - perd sa place lors de la lecture 

Écriture - désordonnée et mal espacée 

Prêter attention et se concentrer 

Rester à la tâche 

Monter dans des escaliers roulants ou des véhicules en mouvement

 

Difficultés de comportement  

Porte un chapeau ou des lunettes de soleil à l'intérieur 

Utilise un doigt pour se maintenir en place lorsqu'il lit 

S'agite lorsqu'il travaille ou lit 

Évite les foules ou les espaces publics 

Se frotte les yeux, plisse les yeux ou les ouvre largement.

2.1. Difficultés fonctionnelles, comportementales et physiques

Les distorsions et illusions perceptives souvent signalées dans le texte sont également ressenties et décrites dans l'environnement visuel. Elles sont souvent identifiées en cas de stress visuel et sont des indicateurs clés de la condition. Lorsque le stress visuel est en cause, les tentatives de résolution des symptômes par des solutions optométriques standard n'aboutiront probablement pas à une réduction des symptômes.

Difficultés visuelles 

Flou incessant  

Vision double occasionnelle 

Champ de vision réduit 

Difficulté à trouver la bonne prescription pour la vision 

Difficulté à tolérer les filtres des lentilles en magasin

 

Difficultés de perception 

Étoiles ou lumières dans la vision 

Points, statique, neige ou pixellisation des images 

Images fantômes, traînées ou images rémanentes 

Les sols, les murs et/ou les portes semblent déformés. 

Les objets ne sont pas perçus à la bonne distance 

Les objets ou les mots sur une page semblent bouger mais ne le font pas.

2.2. 2.2. Difficultés visuelles et perceptives

Ce type de difficulté est souvent le résultat de difficultés visuelles et perceptives. Les déformations perceptives de l'environnement peuvent entraîner des symptômes vestibulaires. Si la mauvaise perception de l'environnement n'est pas corrigée, l'individu peut continuer à percevoir le monde comme étant faussé et, par conséquent, se percevoir comme étant en déséquilibre.

Difficultés vestibulaires

Vertiges ou sensation d'instabilité 

Vertige ou sensation de tourner sur soi-même  

Sensation de basculement ou de flottement 

Déséquilibre et difficultés de coordination 

Difficultés de perception de la profondeur

2.3. Difficultés vestibulaires

Les symptômes du stress visuel peuvent ne pas avoir été résolus pendant des années et la peur de les déclencher peut entraîner des difficultés psychologiques chez certaines personnes.

Difficultés psychologiques 

Anxiété 

Stress 

Accablement 

Dépression

2.4. Difficultés psychologiques

3) Sensibilités

L'environnement visuel urbain moderne peut être difficile à gérer pour certains, entraînant une gêne visuelle et du stress. Les sept catégories d'hypersensibilité (lumière, éblouissement, contraste, couleur, motif, scintillement et mouvement) du stress visuel sont toutes liées à l'information visuelle. Les personnes atteintes de troubles neurologiques présentent une sensibilité élevée aux sept éléments suivants de notre environnement visuel moderne.

La sensibilité à la lumière est l'un des principaux indicateurs du stress visuel. Des études ont démontré que les personnes souffrant de stress visuel présentent une hypersensibilité aux lumières ou à l'éblouissement et perçoivent souvent la lumière comme étant plus brillante qu'elle ne l'est.

3.1. Sensibilité à la lumière 

Lumière fluorescente 

Éclairage artificiel (autre) 

Lumière du matin 

Lumière de la mi-journée 

Lumière de fin d'après-midi  

Écrans d'ordinateur ou appareils électroniques 

Feux avant ou arrière à diodes électroluminescentes (LED)

 

3.2. Sensibilité à l'éblouissement 

Surfaces brillantes 

Réflexion de la lumière sur une surface mouillée 

Papier blanc (semble trop brillant) 

Brillance sur un bureau, une affiche ou un mur

 

3.3. Sensibilité au contraste 

Noir contre blanc 

Ombres - clair contre foncé 

Contraste entre différentes couleurs ou formes

Sensibilité à la lumière, à l'éblouissement et aux contrastes

La lumière est composée de différentes longueurs d'onde que l'œil humain perçoit comme des couleurs. La sensibilité à des couleurs spécifiques, ou la gêne qu'elles provoquent, est importante pour comprendre les déclencheurs visuels et la présence d'un stress visuel chez un individu.  

 

Il est à noter que l'utilisation volontaire d'un filtre superposé ou d'autres types de filtres, pendant une période prolongée, y compris l'évitement de la lecture sans le filtre, est un indicateur fort pour procéder à une évaluation complète du stress visuel afin de déterminer la couleur des verres personnalisés pour les lunettes teintées.

3.4. Sensibilité aux couleurs 

Voyants lumineux/horloges numériques 

Lumières décoratives colorées 

Certaines couleurs provoquent une gêne 

Certaines couleurs créent un confort 

Utilisation de papier ou de feuilles de couleur à l'école 

Commentaires sur les couleurs qu'ils aiment ou n'aiment pas

Sensibilités aux couleurs

Des études démontrent que les personnes souffrant de stress visuel sont hypersensibles aux motifs, au scintillement et au mouvement, qu'elles perçoivent souvent alors que d'autres ne les perçoivent pas. Les sensibilités à ces éléments sont souvent le signe d'un stress visuel. Ces trois sensibilités sont à la fois similaires et différentes. 

 

L'environnement visuel de nos maisons, de nos lieux de travail et d'autres environnements bouge rapidement et est souvent très structuré. De nombreux objets quotidiens, tels que les étagères de magasins ou la moquette d'un bureau, peuvent déclencher une gêne. Le scintillement provient de la lumière, mais aussi du changement rapide d'informations visuelles que l'on observe lorsqu'on fait défiler son téléphone en conduisant ou lorsqu'on regarde quelqu'un parler avec les mains.

 

Si une personne est sensible à ces trois éléments visuels, cela peut indiquer la présence du stress visuel.

3.5. Sensibilité aux motifs 

Carrelage ou revêtement de plancher à motifs  

Papier peint et meubles à motifs 

Tissus et vêtements à motifs 

Stores horizontaux et verticaux 

Papier ligné ou graphique / feuilles de calcul 

Étagères de magasin garnies d'articles 

3.6. Sensibilité au scintillement 

Lumières qui s'éteignent ou meurent

Éclairage stroboscopique 

Feux de signalisation des véhicules 

Feux de détresse/feux pour piétons 

Éclairage des véhicules d'urgence 

Les étincelles/feux d'artifice 


3.7. Sensibilité aux mouvements

Pales de ventilateur en rotation 

Mouvements des doigts ou des mains 

Scènes d'action à la télévision  

Chute de pluie ou de neige 

Défilement sur l'écran d'un ordinateur ou d'un téléphone 

Le paysage lorsque l'on conduit ou que l'on est à bicyclette

Motif, scintillement et mouvement

bottom of page